Formation de constructeur de routes

Les familles en route pour les vacances, les apprentis en route pour le travail, les amateurs de shopping dans les zones piétonnes ; sans les rues, ils seraient tous perdus. Car si nous remarquons souvent à peine les routes pavées ou goudronnées dans la vie quotidienne, le travail des constructeurs de routes est essentiel.

Travail d’un constructeur de routes : Création d’un site de construction

Après avoir surveillé le chantier, les constructeurs de routes ont installé des panneaux de signalisation, des clôtures, des barrières de sécurité et des feux de circulation mobiles sur le site. Les travaux de construction ne peuvent commencer que lorsque le chantier est suffisamment sécurisé pour les piétons et que la circulation en mouvement et la déviation du trafic sont assurées.

La première étape des mesures concrètes de construction consiste à préparer le sous-sol. La couche arable est enlevée avec des machines et des véhicules spéciaux, comme une chargeuse sur roues ou un bulldozer. Les arbres, les plantes et les autres obstacles sont éliminés. Pour que le sol serve de fondation sûre pour la surface de la route, les constructeurs de routes nivellent et compactent le sol à l’aide de pelles, de chenilles et de rouleaux.

Du sol à la surface, les constructeurs de routes construisent toutes les couches d’une route. La pierre concassée est utilisée pour créer une fondation portante sur laquelle d’autres couches de gravier sont déposées. Le revêtement en béton ou en asphalte peut être posé et lissé sur cette fondation.

Travail d’un constructeur de routes : Application de lignes de circulation

Une route achevée ne comprend pas seulement le revêtement proprement dit. Les trottoirs et les canaux de drainage doivent également être posés et pavés, la zone destinée aux piétons est généralement pavée, tandis que les canaux de drainage sont soit coulés dans le béton, soit constitués d’éléments préfabriqués en béton.

Lors de fortes pluies, l’eau peut lentement pénétrer dans la chaussée et provoquer des fissures, et même une chaleur intense peut boucher de façon permanente la couche supérieure de l’asphalte, sans parler des routes très fréquentées où circulent quotidiennement des voitures et des camions de plusieurs tonnes. Avec le temps, des réparations sont donc inévitablement nécessaires. À l’aide de fraiseuses et d’outils pneumatiques, les constructeurs de routes enlèvent les chaussées endommagées et les éliminent ensuite. Ils appliquent ensuite une nouvelle couche de roulement, en tenant compte des lignes électriques et des systèmes d’égouts pour éviter les dégâts.

Pourquoi devriez-vous devenir constructeur de routes ?

En vous formant pour devenir constructeur de routes, vous avez choisi une profession qui vous offre des perspectives à long terme. Les constructeurs de routes sont d’une grande importance pour nos infrastructures actuelles et futures. Avec de bonnes possibilités de formation continue, vous pouvez également occuper des postes de direction, et avec un diplôme de maître artisan, vous pouvez devenir indépendant.

Les constructeurs de routes sont principalement employés par des entreprises de construction, mais ils sont également recherchés par les autorités du bâtiment. Vous passez votre journée de travail à changer de chantier, dans certains cas, vous êtes également en train de monter, ce qui signifie que vous êtes déployé plus loin de chez vous et restez sur le site pendant quelques jours ou quelques semaines.

Les horaires de travail sont irréguliers. Les routes sont souvent construites et entretenues lorsqu’il y a peu de voitures sur les routes. Le travail a donc parfois lieu la nuit, le week-end et les jours fériés. Il peut arriver que les trajets et les nuitées soient plus longs dans la région du chantier concerné.

Constructeur de routes : vêtements et physiques

Les constructeurs de routes portent des vêtements de travail et de protection spéciaux. Il s’agit notamment de gilets légers, de gants, de casques de sécurité et de chaussures de travail avec des bouchons en acier. Par ailleurs, les vêtements de travail sont fournis par l’employeur.

Oui, vous travaillez à l’extérieur et êtes exposé à la chaleur, au froid, à l’humidité, au bruit, à la fumée et aux odeurs. Le travail est également pénible et exige souvent une posture voûtée. Les employeurs ont donc la tâche de garantir des conditions de travail idéales et un équilibre suffisant. Ils fournissent donc à leurs travailleurs les équipements les plus récents, leur offrent des contrôles de santé réguliers et leur permettent d’occuper leur temps libre de manière appropriée. Une autre compensation pour leurs efforts. Un salaire supérieur à la moyenne pendant la formation.

Devenir constructeur de routes : Quel genre de personne ?

Esprit d’équipe, les constructeurs de routes travaillent généralement en groupe, ce que l’on appelle des colonnes. Ce qui importe, c’est la sécurité et la considération mutuelles, vous devez pouvoir compter les uns sur les autres aveuglément.

Artisans : Rouleaux, scies, marteaux pneumatiques, les constructeurs de routes travaillent avec une grande variété de machines et d’outils. La manipulation de la technologie devrait être facile pour vous.

Sportifs : Travailler sous pression physique. Pour cela, il faut être en forme et sportif.

Vous pouvez devenir constructrice de routes même si vous êtes une femme. Toute personne en bonne santé et intéressée par la profession peut devenir constructeur de routes.

Comment fonctionne la formation de constructeur de routes ?

La formation en alternance se déroule en entreprise et à l’école professionnelle. Pendant les phases opérationnelles, vous travaillerez donc sur des chantiers de construction à des endroits différents. Sous la supervision des formateurs, vous apprendrez les différentes activités d’un constructeur de routes, de la sécurisation d’un chantier conformément à la réglementation à la conduite d’une pelleteuse.

La base des tâches est constituée par les cours théoriques de l’école professionnelle. Cela se fait soit par blocs, c’est-à-dire pendant plusieurs semaines à la fois, soit deux fois par semaine pendant toute la journée.

À l’école professionnelle, on vous enseignera les matières générales et professionnelles. La formation dure trois ans. On apprend à l’école professionnelle les matières de l’enseignement général ; comprenant l’allemand, l’économie et les études sociales. Pour garantir un travail correct et sûr dans l’industrie de la construction, les cours théoriques couvrent également des sujets tels que la santé et la sécurité au travail et le droit du travail, avant que les activités individuelles dans la construction routière ne soient enseignées dans des matières spécifiques à la profession.

Pour la première année de formation, on apprend la mise en place, sécurisation et dégagement des chantiers. Quelle est la signification des panneaux de signalisation et que faut-il observer lors de leur mise en place ? Comment les automobilistes et les piétons sont-ils guidés en toute sécurité sur un chantier de construction ? Ce sont des questions qui ne sont pas seulement traitées en pratique mais aussi en théorie. En outre, diverses bases techniques sont abordées, par exemple la manière dont une construction en bois est fabriquée ou dont un composant est revêtu.

En deuxième année de formation en construction routière, vous devez savoir comment construire une route d’accès et un barrage en terre ? Comment paver une zone et installer un pipeline conformément à la réglementation ? En deuxième année de formation, l’accent est mis de plus en plus sur le travail concret de construction de routes, le contenu de la première année de formation étant également approfondi.

La troisième année d’apprentissage, il y a la spécialisation dans la construction de routes Asphaltage, pavage avec des pierres naturelles, revêtement d’une route en béton, travaux d’entretien. À la fin de la formation, les activités les plus exigeantes d’un constructeur de routes figurent au programme.

Qu’est-ce qu’un constructeur de routes apprend en pratique ?

En première année de formation : Comment lire les plans et dessins de construction sur le chantier ? Comment les fosses sont-elles creusées par des professionnels et comment les chantiers sont-ils préparés pour les travaux ? Vous apprenez toutes ces bases dès la première année de formation. Cela inclut également la manipulation sûre et professionnelle des machines de construction.

La deuxième année permet d’approfondir le contenu du cours et d’apprendre de nouvelles techniques de travail, par exemple, le mélange du béton ou le compactage du sol.

Pendant la troisième année de formation, l’accent est mis sur la production de sous-couches, de systèmes de drainage, de pavages et de surfaces asphaltées. L’entretien d’une route se fait également de manière très pratique.

Ce que vous devez savoir

Vous devriez devenir constructeur de routes si vous aimez travailler physiquement et pouvez vous attaquer à des problèmes. Vous ne voulez pas toujours travailler au même endroit. Vous avez toujours voulu conduire une pelle et un bulldozer. Vous ne devriez pas devenir constructeur de routes si vous préférez passer la journée seul devant l’ordinateur. Vous n’aimez pas vous salir. Vous avez des problèmes de dos chroniques ou une allergie à la poussière.

Une route se compose de plusieurs couches. On applique d’abord du gravier, puis un mélange de roches et enfin du béton ou de l’asphalte.

Qu’est-ce que le drainage ? Le drainage consiste à poser des tuyaux qui collectent et évacuent l’eau de la surface pour protéger les structures et les fondations. La pose des canalisations est également réalisée en partie par les constructeurs de routes. Une technique d’étanchéité pour les routes.

Focus sur la formation d’officier de police
Formation en matière de brevets Parajuridique