5 choses à savoir sur le métier d’infographiste

infographiste

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le métier d’infographiste a le vent en poupe ! Le développement d’internet a augmenté le besoin des entreprises à produire du contenu graphique afin d’alimenter leurs sites web et leurs pages de réseaux sociaux. Découvrez, dans cet article, des informations que vous ignorez peut-être sur cette profession qui ne cesse de se développer.

1. En quoi consiste le métier d’infographiste ?

L’infographie est, par définition, le graphisme assisté par ordinateur. Si le graphisme englobe différents travaux artistiques comme le croquis et la peinture, cette discipline relativement récente s’intéresse exclusivement aux images et aux compositions graphiques créées par un outil numérique. L’infographiste a donc pour mission de concevoir des visuels attirants conformément à la charte fournie par son client. Les supports élaborés font partie d’une stratégie de communication étroitement liée aux photos, vidéos, images et textes.

L’infographiste suit une formation dans une école d’infographie. Il reçoit donc un apprentissage lui permettant de créer des images et des graphismes en deux dimensions mais aussi en trois dimensions. Il n’est pas rare aussi qu’il soit amené à utiliser des supports en papier comme des flyers par exemple. Par ailleurs, une fois dans le monde professionnel, il peut travailler seul ou en groupe, en freelance ou comme salarié, en fonction de la carrière qu’il souhaite avoir.

2. Les rôles spécifiques d’un infographiste

A l’issue de son parcours académique au sein d’une école d’animation 3d, l’infographiste peut endosser plusieurs rôles. Pour commencer, il conçoit des supports visuels de communication. Il peut aussi réaliser la mise en page d’un site web ou participer au développement de jeux vidéo en créant des décors artistiques en trois dimensions et des personnages. Pour cela, il aura à sélectionner :

  • les thèmes ;
  • les couleurs ;
  • les textures.

Notez que la conception de jeux vidéo nécessite une formation spécifique communément appelée « formation de game designer ».

Par ailleurs, un infographiste 2D peut être amené à retoucher des images pour obtenir un résultat soit plus réel soit plus élaboré. Par ailleurs, il doit prendre en charge l’étape de l’impression numérique des créations sur les supports sélectionnés par les clients. Pour finir, il procède à la création des graphismes et des images grâce à la Publication Assistée par Ordinateur (PAO). Pour maîtriser toutes ces techniques et répondre aux besoins variés des clients, il doit suivre une formation solide dans un établissement de renommée tel que ican-design.fr.

3. Quels sont les outils de travail d’un infographiste ?

L’infographiste utilise différents outils à commencer par :

  • un numériseur de document ;
  • un crayon optique ;
  • une tablette graphique ;
  • un stylo électronique.

Les données sont projetées sur un écran d’ordinateur pour être ensuite traitées conformément à la demande. Dans le cadre d’une production en 2D par exemple, l’infographiste fait appel à des processus algorithmiques. Ces systèmes numériques lui permettent de créer les formes.

Par ailleurs, la production en 3D implique l’ajout d’un volume en perspective. Notez qu’il y a différents logiciels de conception et de publication, chacun permettant de réaliser un travail d’infographie spécifique. Pour certaines commandes, l’usage d’un logiciel de retouche peut être nécessaire.

4. Quelles compétences pour devenir infographie ?

Ce métier requiert, avant tout, un sens créatif développé. Pour réaliser le travail précédemment cité, l’imagination est un atout incontournable. En dehors de cette qualité personnelle, l’infographiste doit être doté de compétences techniques notamment dans le domaine de l’informatique. Il doit posséder l’aptitude nécessaire pour utiliser des logiciels spécialisés et les connaissances requises en matière de couleurs, de mise en page, de sémiologie et de typographie.

Pour certaines missions, l’infographiste doit avoir un minium de savoir dans le domaine de la technologie du web. Ces aptitudes lui permettront, par exemple, de créer des sites Internet. Rappelons que le sens de la collaboration est incontournable pour réussir dans cette profession puisque les infographistes doivent généralement collaborer avec d’autres professionnels.

5. Les domaines d’application de l’infographiste

Les missions prises en charge par l’infographiste sont nombreuses. Tout dépend du briefing soumis par le client. Ce spécialiste de l’informatique et des images peut être amené à :

  • traiter des images en réalisant des retouches de photos ;
  • effectuer une conception assistée par ordinateur (PAO ou CAO) ;
  • concevoir des visuels pour créer une identité visuelle propre à une entreprise ;
  • réaliser un mise en page de texte.

A savoir : Après une formation de designer, certains professionnels étendent leur activité en intégrant le domaine de l’architecture, de la décoration, du design et de la modélisation d’espaces. D’autres optent pour des univers plus atypiques comme la bande dessinée et les films d’animation.

Focus sur la formation d’officier de police
Formation en matière de brevets Parajuridique