Formation d’installateur de cloisons sèches

Poseur de cloisons sèches

Que ce soit votre propre maison, un complexe de bureaux ou la boutique chic du coin, tout est impensable sans murs ! Heureusement, il existe des installateurs de cloisons sèches qui veillent à ce que l’intérieur de la maison ait une structure digne d’être habitée et que les bureaux soient aménagés de manière à ce que les employés puissent y travailler en toute tranquillité. En tant qu’installateur de cloisons sèches, vous posez les murs intérieurs souhaités et vous vous assurez que les pièces, ainsi créées, n’ont besoin que d’être tapissées et carrelées. Bien que vous deviez suivre à la lettre les plans des architectes, vous ferez preuve d’une créativité étonnante pour les travaux de finition. Vous aimeriez construire des bureaux, mais vous ne pouvez pas vous imaginer y être assis tous les jours ? Alors c’est la formation idéale pour vous !

Pourquoi le “placoplâtre” ? Existe-t-il aussi une “construction humide” ?

Oui, en effet. Les cloisons sèches sont appelées ainsi parce que vous travaillez avec des matériaux de construction qui ne contiennent pas d’eau. Par exemple, le béton, le mortier et l’argile sont remplacés par des éléments finis tels que des rails en acier, des plaques de plâtre et de la laine d’isolation. Comme ce matériau ne doit pas être mouillé, en tant qu’installateur de cloisons sèches, vous ne vous occupez que des murs et des plafonds à l’intérieur des bâtiments. Si vous y regardez de plus près, la formation est en fait se fait sur deux parties. Pendant les deux premières années, vous faites le même apprentissage qu’un technicien de finition. Au cours de la troisième et dernière année, vous acquérez le savoir-faire d’un installateur de cloisons sèches. Préparé de cette manière, vous compléterez votre apprentissage par un examen à la Chambre de commerce et d’industrie. Une année après l’autre car la formation d’installateur de cloisons sèches est une formation professionnelle duale. La moitié du temps, vous serez à l’école professionnelle, où vous apprendrez les différents matériaux de construction et les procédures correctes sur des maquettes et dans des livres. Une fois que vous avez les bases théoriques en tête, c’est parti pour le chantier, où vous pourrez ériger vos premières constructions en cloisons sèches. L’entreprise de construction de cloisons sèches ou de stuc où vous êtes employé en tant qu’apprenti décide, exactement, de l’endroit où vous serez déployé.

De nombreux plaquistes aiment leur travail avant tout parce qu’on peut voir un grand effet après quelques pas. Le grenier plein de courants d’air et inconfortable, dans lequel vous êtes entré avec votre équipe le matin, peut déjà s’être transformé en un spacieux appartement mansardé avec plusieurs pièces le soir. Il n’est peut-être pas encore prêt à être occupé, mais il est déjà beaucoup plus élégant qu’avant votre affectation. Plus vous avez de pratique, plus vite vous pouvez remonter les murs en plaques de plâtre et couvrir les transitions inégales, car un plâtrier ne pourrait pas faire mieux. Cela fonctionne selon un schéma fixe. Tout d’abord, vous fixez les rails en tôle de zinc ou en acier qui maintiendront plus tard les murs en place aux sols et plafonds en béton fini. En effet, l'”échafaudage” d’une maison est, généralement, monté selon des méthodes de construction humide – par exemple par des constructeurs de béton préfabriqué. L’intérieur est, ensuite, inséré par vous dans une construction légère. Vous devez être très prudent lorsque vous fixez les rails, car vous travaillerez avec des pistolets à gaz sous pression et couperez les pièces métalliques sur place. Cela produit, souvent, des bords tranchants comme des rasoirs, où l’on peut facilement se blesser. Prenez, donc, soin non seulement de vous, mais aussi de vos collègues. Bien sûr, vous gardez toujours un œil sur le croquis de l’architecte qui a conçu les pièces. Il montre comment les murs vont courir et où les portes seront installées. Dans presque tous les cas, les cadres de porte correspondants sont livrés prêts à l’emploi et il suffit de les insérer au bon endroit. Vissez et encadrez.

Saviez-vous que de nombreux poseurs de cloisons sèches sont ambidextres ?

Peu importe que vous soyez gaucher ou droitier, vous pouvez utiliser un exercice avec les deux mains après votre formation. Après tout, quelqu’un doit calculer la quantité de matériaux de construction nécessaires pour les travaux intérieurs. Nous devons la méthode de construction en cloisons sèches aux Américains ? Dans les années 1960, ils ont découvert que construire sans mortier ni plâtre est beaucoup plus rapide. Tous les matériaux de construction que vous achetez et utilisez en Allemagne doivent répondre à une norme stricte ? Le matériau doit avoir été testé pour sa résistance au feu ou aux produits chimiques, par exemple. Dans l’industrie du bâtiment, les lasers modernes sont, maintenant souvent, utilisés pour mesurer les pièces et déterminer les angles droits ? Cette tendance se poursuivra en 2016.

Soit dit en passant, il n’y a pas que les cloisons sèches qui relèvent de la compétence d’un installateur de cloisons sèches lorsqu’il s’agit de travaux intérieurs. Vous vous occupez, également, des plafonds acoustiques lors des travaux de construction en cloisons sèches. Vous choisissez les bons matériaux de construction et travaillez avec les bons composants en termes de son et de chaleur. Ce domaine de votre travail est résumé sous le terme de construction acoustique. Parce que vous préférez travailler avec vos mains, avez-vous un peu peur de vous ennuyer en tant que stagiaire dans une école professionnelle ? Cela n’arrivera pas. Ce qui est bien, c’est que les cours théoriques sont toujours suivis de cours d’artisanat où vous pouvez mettre en pratique ce que vous avez appris. Par exemple, votre professeur vous expliquera comment enrober une poutre en acier avec des plaques de plâtre. Ensuite, vous reconstruirez l’internat dans l’atelier. D’ailleurs, il est très important à l’école que vous appreniez ce qui arrive aux différents matériaux de construction en cas d’incendie. En tant qu’installateur de cloisons sèches, vous devez être capable de couvrir les murs de manière à ce qu’ils puissent résister à un incendie le plus longtemps possible en cas d’urgence. Cela est particulièrement important pour les bâtiments publics. Mais des sujets comme les mathématiques et le droit de la construction seront, également, à votre agenda. Malgré toute votre créativité, vous aurez aussi une grande responsabilité dans la sécurité des futurs résidents ou visiteurs de la maison. Il y a toujours du bâtiment. Vous remarquez que vous avez choisi une formation professionnelle qui a de l’avenir et que vous trouverez de nombreuses offres d’emploi adaptées dans le secteur de la construction.

Installateur de cloisons sèches si : quelle personnalité ?

Vous devriez devenir installateur de cloisons sèches si vous pouvez facilement imaginer à quoi pourrait ressembler la plus inconfortable des constructions en coque à l’état fini. Il est impensable pour vous d’avoir un travail où vous êtes assis à votre bureau toute la journée. Les lourds panneaux de tôle sont absolument portables pour vous. Vous ne devez absolument pas devenir installateur de cloisons sèches si vous perdez même des choses dans les poches de votre pantalon. On vous appelle affectueusement “pou du corps”. Sur un chantier, vous n’irez pas loin avec deux mains gauches.

Focus sur la formation d’officier de police
Formation en matière de brevets Parajuridique